Nicola SOLTANA, le fondateur

Publié le 21/10/2021

De Nicolas VELIN avec la participation de Georges GANDERGodfrey SULTANA et Joshua SULTANA

Introduction

Connaissez-vous Nicola SOLTANA ? L'un des premiers SOLTANA à Gozo ! Probablement "le Fondateur" des SOLTANA-SULTANA Gozitains.

A travers lui, nous allons essayer d'établir l'origine des SOLTANA et d'expliquer la confusion qui a existé sur les familles SOLTANA / SAGONA.

Pour cela, nous allons établir son arbre généalogique ascendant et descendant.

Les enfants de Nicola SOLTANA

En faisant de la généalogie, on découvre tout d'abord Nicola SOLTANA à travers ses quatre enfants :

  1. Pietro, marié le 09/08/1627 à la Matrice de Gozo avec Valenza MERCIECA (1)
  2. Giovanni, marié le 07/10/1629 à Porto Salvo de la Valette avec Margarita MINTUF (2). Un contrat de mariage a aussi été établi le 05/09/1629 chez Pietro CALLEJA (3)
  3. Gio Maria, baptisé le 19/05/1605 à la Matrice de Gozo (4)
  4. Gio Battista, baptisé le 02/07/1606 à la Matrice de Gozo (5)

On y apprend que l'épouse de Nicola s'appelle Giulia et que Nicola est déjà décédé en 1627.

On remarque aussi qu'il existe deux fils baptisés et deux fils mariés. Sont-ils les mêmes ? Difficile de juger.

Arbre généalogique de Nicola SOLTANA
Arbre généalogique descendant de Nicola SOLTANA

Le couple Nicola et Giulia

Grâce aux informations obtenues par les actes de ses enfants, nous pouvons estimer que Nicola s'est marié juste avant 1605. Il serait donc né vers 1580.
De plus, étant donné qu'il décède avant GiuliaNicola ne s'est pas donc remarié.

Malheureusement, l'acte de mariage de ce couple est introuvable.

Au cours de nos recherches, nous nous sommes aperçu que beaucoup d'arbres en ligne donnent comme parents de Nicola le couple "Giovanni SAGONA x Anna" ou le couple "Giulio SAGONA x Vincenza Teresa SAYD". Pourquoi son père serait-il un SAGONA et non un SOLTANA ? Suivant certaines généalogies, à cause d'un changement de nom !

Confusion SOLTANA / SAGONA

Aucun document historique ne semble expliciter cet éventuel changement de nom. Alors d'où provient cette information ?

En relisant le mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, on peut imaginer d'où vient cette confusion :

Mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA
Mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA (1)

Dans le texte, il est écrit sur la seconde ligne : "tra Pietro Soltana fig° del qdam Nicolao et Giulia olim giug spozo"
Dans la marge, il est écrit : "Tra Pietro Soltana e Valenzia Mercica".
Il ne semble à priori pas avoir de doute sur le nom SOLTANA.
Mais en regardant de plus près, le "LT" de SOLTANA, dans la marge, est comme fusionné en une seule lettre (ce qui n'est pas le cas dans le texte).
On pourrait lire, si on n'utilise que la marge, SOBANA / SOHANA / SAHONA.

SOLTANA dans la marge
Ecriture de SOLTANA dans la marge du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA (1)

Mais, comment une éventuelle mauvaise lecture se retrouverait dans un grand nombre de généalogie ?

À Malte, il existe un certain nombre de Guljana, c'est-à-dire de collection de transcriptions d'actes originaux. Ces collections ont été utilisées par des notaires, des généalogistes, ...
Nous allons en vérifier quatre :

  • G. ADAMI a transcrit en Pietro SAGUNA
    Transcription du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, par G. ADAMI
    Transcription du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, par Goffredo ADAMI (6)
  • G. GATT a d'abord transcrit en Pietro SAGUNA puis a corrigé en Pietro SULTANA
    Transcription du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, par G. GATT
    Transcription du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, par G. GATT (7)
  • P. ATTARD a transcrit en Pietro SOLTANA
    Transcription du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, par P. ATTARD
    Transcription du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, par P. ATTARD (8)
  • Le collectif Geneanum a transcrit en Pietro SOLTANA
    Transcription du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, par le Collectif GENEANUM
    Transcription du mariage de Pietro SOLTANA avec Valenza MERCIECA, par le collectif GENEANUM (9)

Nous constatons donc ici que des erreurs de transcriptions ont eu lieu.

La collection de G. ADAMI est la première grande collection qui a été disponible publiquement. De ce fait, l'erreur contenue dans celle ci a impacté un grand nombre d'arbres généalogiques.

La numérisation des registres de la Matrice et de sa disponibilité en ligne date seulement de 2020 !

Donc, les parents candidats "Giovanni SAGONA x Anna" et "Giulio SAGONA x Vincenza Teresa SAYD" doivent être éliminés. On remarquera d'ailleurs, simple coïncidence ou non, que le premier père a pour prénom celui d'un des fils de Nicola et que le second est la version masculine de l'épouse de Nicola.

A ce sujet, par respect à la tradition maltaise, Nicola a dû nommer l'un de ses fils par le prénom de son propre père, habituellement son aîné.
Son père pourrait donc se nommer Pietro ou Giovanni. Le fait que Pietro se marie en premier, pourrait indifiquer qu'il est l'aîné.
Attention, cette tradition n'est pas toujours respectée.

Mais il y a peut être, à la même époque sur l'île de Gozo, d'autres SOLTANA qui pourraient apporter des informations additionnelles.
C'est ce que nous allons essayer de trouver.

Vincenza SOLTANA

Nous avons estimé la naissance de Nicola SOLTANA aux environs de 1580.

Existe-il des baptêmes à cette époque concernant des SOLTANA à Gozo ?

Oui, il en existe un, celui de Vincenza.

Elle est baptisée le 03/09/1571 à la Matrice de Gozo (10), ses parents sont Pietro SOLTANA et Ventura.

On remarque, ici, que son père se nomme Pietro, il partage donc le même prénom que l'un des fils de Nicola.

De plus, avec Sebastiano CUMBO, elle établit un contrat de mariage le 13/03/1583 chez Ferdinando CIAPPARA (11). Mais ce contrat n'a finalement pas été suivi d'un mariage.
Aucune descendance n'existe.

Pietro SOLTANA

Le père de VincenzaPietro SOLTANA, était donc à Malte en 1571. On peut estimer une naissance vers 1540-1550.
Il est donc contemporain à l'Invasion de Gozo en 1551 et au Grand Siège de Malte en 1555 par les Ottomans.

Il a donc vécu le repeuplement de Gozo.

Faisait il parti des Gozitains de "souche" ou des immigrés fraîchement arrivés de Malte, de Sicile et d'ailleurs ?

Stanley FIORINI a analysé le repeuplement de Gozo et on y trouve ce même Pietro, nommé en latin, "Petrus de SOLTANO"

"A couple of entries in this Table are of great interest. The occurrence "Petrus de Soltano Siculus et habitator hujus terre et Insule Gaudisij" both represents the earliest
appearance of the surname Sultana in these islands and answers the question raised by Wettinger concerning the enigmatic absence of this seemingly Semitic surname from medieval lists. That Petrus cast his roots at Gozo is evident from the baptismal  register which records the baptism of the child his wife Ventura bore him. The patchiness of the documentation from this period conceals the birth of other offspring and of Petro's marriage." (12)

En un paragraphe, il résume l'origine des SOLTANA qui a posé problème à Godfrey WETTINGER.
En effet, aucun SOLTANA n'apparait dans les listes médiévales de Malte (13) et Gozo (14), ce qui semble donc indiquer une apparition de ce patronyme à Malte seulement après 1551.

L'information fourni par Stanley FIORINI, provient de l'acte notarié du 22/08/1569 chez Ferdinando CIAPPARA (15) : il est dit Sicilien et époux d'une certaine Vennera / Ventura.

De plus, il justifie, par le caractère épars de la documentation historique de l'époque, le fait qu'aucun autre baptême d'éventuels enfants de Pietro ne soit trouvé.

Mais est-ce possible qu'un seul SOLTANA soit l'ancêtre commun de tous les SOLTANA gozitains ?

Contexte historique et démographique

Nous sommes donc en 1569, lorsqu'apparait Pietro SOLTANA, pour la première fois, dans les écrits (15).
Gozo sort donc d'une période trouble, l'invasion des Ottomans et leurs razzias.
80% des gozitains se retrouvèrent captifs des Turcs, soit environ 5.500 personnes (16).
En 1560, la population gozitaine est estimé à 600 personnes, en 1575 à 2.350 (17).

Dans ce contexte de faible population, il est possible de transformer un patronyme inconnu en un patronyme bien installé.
Pour cela, il faut avoir une grande descendance.

Les descendants de SOLTANA

Nous allons donc établir la descendance des SOLTANA, ici étudiés.

A partir des registres des paroisses ainsi que des actes notariés, nous avons pu établir l'arbre de Giovanni et de Pietro SOLTANA, les fils de Nicola :

Arbre généalogique descendant de Pietro SOLTANA

Arbre généalogique de Pietro SOLTANA

Arbre généalogique descendant de Giovanni SOLTANA

Arbre généalogique de Giovanni SOLTANA

Nous pouvons remarquer que la descendance des SOLTANA est importante.

Il y a un grand nombre d'hommes (10 mariés), ce qui permet de transmettre le nom de génération en génération.

Grâce à la faible population gozitaine et d'une descendance importante, il est tout à fait réaliste que la plus part des SOLTANA gozitains partagent un ancêtre commun.

Conclusion

A la suite de notre étude, nous avons pu clarifier l'arbre généalogique de Nicola SOLTANA.

Celui-ci est vraisemblablement le frère de Vincenza, donc le fils de Pietro et Ventura. C'est en tout cas, l'hypothèse la plus probable.

De plus, grâce à ses deux fils, Pietro et GiovanniNicola SOLTANA "le Fondateur" a eu une très large descendance.

La souche des SOLTANA gozitains est donc, sûrement, "Petrus de Soltano Siculus et habitator hujus terre et Insule Gaudisij" (15), Pietro SOLTANA, sicilien, habitant de Gozo.

Arbre généalogique de Petrus SOLTANA
Arbre généalogique descendant de Petrus SOLTANA

Pour aller plus loin

G.P.F. AGIUS DE SOLDANIS, dans l'un de ses livres, a écrit : "...il cognome di una casa da Firenze e Napoli passata in Malta, indi al Gozo, ove procreo tutti coloro che portano il cognome di Sultana... Cio segui da tre secoli a questa parte". Donc, selon lui, les SOLTANA sont venus de Florence et de Naples. De son point de vue, SOLTANA dérive de SOLDANI.

Dans le Catasto di Firenze 1427-1429 (18), on peut trouver un certain Niccolo SOLDANI. Y'a-t-il un lien avec nos SOLTANA ? Une nouvelle étude sera nécessaire !

Notes :
  1. A.P. Victoria Matrice Mat. 2 1603-1711, f. 95-96
  2. A.P. V.S.D. Mat. 2 1627-1651, f. 28
  3. Lib. AD. 33, Goffredo ADAMI, p. 455
  4. A.P. Victoria Matrice Bap. 2 1603-1646, f. 25
  5. A.P. Victoria Matrice Bap. 2 1603-1646, f. 39
  6. Lib. AD. 09, Goffredo ADAMI, p. 51
  7. Giuseppe GATT, p. 47
  8. Lib. GM. 17, Pietro ATTARD, p. 131
  9. Base de données Mariages à Malte, Collectif GENEANUM, 2021-09-21
  10. A.P. Victoria Matrice Bap. 1, f. 32v
  11. Lib. AD. 51, Goffredo ADAMI, p. 1462
  12. The Resettlement of Gozo After 1551, Stanley FIORINI, 1986, p. 213
  13. The Militia List of 1419-20 : a new starting point for the study of Malta's population, Godfrey WETTINGER, 1969
  14. Crociata List, MCM CEM 12, 1533
  15. NAV R287/5(I), f. 423v
  16. The Resettlement of Gozo After 1551, Stanley FIORINI, 1986, p. 209
  17. The Resettlement of Gozo After 1551, Stanley FIORINI, 1986, p. 226
  18. Catasto di Firenze, 1427-1429

  1. Les patronymes maltais, de Joëlle PAWELCZYK
  2. Origine des noms à Malte, de Mario CASSAR
  3. Mariages à Malte au XVIIIème siècle, de Aurore VERIÉ
  4. Le sultan Djem et sa prétendue descendance maltaise, de Nicolas VELIN
  5. Le légendaire Eugène Matteo d'Armenia, de Loïck PORTELLI
  6. Jacques et Marguerite de Pellegrino, de Loïck PORTELLI
  7. Le Siège de Gozo en 1551 et la Repopulation de l’île (extraits), de Stanley FIORINI
  8. Mariages à Malte au cours de la période 1750-1800 (extraits), de Frans CIAPPARA
  9. Les trois frères CUMBO, de Georges GANDER et Nicolas VELIN
  10. Nicola SOLTANA, le fondateur, de Nicolas VELIN
  11. Le maréchal Davout est-il Maltais ?, de Loïck PORTELLI
Top